Distillerie (Distillerie d’Eau de Vie de Cognac) dite Maison de Commerce Société des Propriétaires Vinicoles de Cognac, Salignac et Cie, puis Société des Propriétaires Vinicoles de Cognac, J.G, actuellement Hôtel Chais Monnet

Histoire


A Cognac, au cours du 19e siècle, l’activité liée au négoce des eaux-de-vie s’intensifie et se structure. En 1838, Antoine de Salignac fonde la « Société des Propriétaires Vinicoles de Cognac ». Cette société s’installe hors les murs afin de disposer de suffisamment de place pour créer un ensemble industriel inédit dans le paysage cognaçais. Il s’agit de l’un des premiers complexes parfaitement fonctionnels. En 1920, le Société des Propriétaires Vinicoles est transformée en société anonyme par Jean-Gabriel Monnet, père de Jean Monnet, laissant ainsi son nom au site. J-G Monnet la vend en 1962 à la firme allemande Scharlachberg. Pompes à cylindre de 1927, de Doubron, à Paris, pour le filtrage des eaux-de-vie après refroidissement, mues à l’époque par un manège à l’intérieur du bâtiment. Dans chacun des deux grands chais de vieillissement, il y a trente-six rangées de vingt-trois tonneaux de 350 l, plus douze foudres de 215 hl. Le chai des foudres, utilisé pour le brassage et la réduction finale, contient quarante fûts de 259 hl. Effectif en 1986 : 30 personnes.

Les anciens chais Monnet constituent un exemple remarquable de patrimoine industriel. Bâti d’un seul jet entre 1840 et 1845, sur une superficie de 2 hectares, chaque chai a son affectation et le travail est rationalisé. Les chariots chargés de tonneaux remplis d’eaux-de-vie arrivent dans la grande cour. Les eaux-de-vie sont pesées, contrôlées, classées en fonction de leur provenance et de leur qualité. Puis elles sont stockées dans des chais de vieillissement. Le chai d’assemblage ou chai de coupe est le cœur de la maison de négoce. Le maître de chai y assemble les eaux-de-vie d’âges et de crus différents pour créer le cognac. Celui de la maison Monnet est monumental. Appelé chai cathédrale, il pouvait accueillir plus de 40 tonneaux de 200 hectolitres pièce. L’architecte s’est servi de la déclivité du terrain pour faciliter le transfert des eaux-de-vie d’un tonneaux à l’autre.

L’organisation du site se termine par le chai de départ où le cognac est mis en dame-jeanne puis en bouteille (fin du 19e) avant d’être expédié. Pour faciliter l’embarquement des eaux-de-vie sur les gabarres, un étroit bassin bordé de quais avait été aménagé perpendiculairement à la Charente (disparu aujourd’hui).

Une tonnellerie et une maison de maître complètent cet ensemble industriel, très novateur pour l’époque. Le site reste en activité jusqu’en 2006. Il est réhabilité en complexe hôtelier en 2017 par l’architecte Didier Poignant.

Hôtel Chais Monnet - La Foudre (13 septembre 2021)
Hôtel Chais Monnet – La Foudre (5 septembre 2021)

 Adresse : 48 à 52, avenue Paul-Firino-Martell

Notes et références

http://www.culture.gouv.fr

Haut de page

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Le site présente des photographies des anciens hôtels, des maisons de cognac et des adresses à ne pas manquer à Cognac.