Saint-Laurent-de-Cognac

Saint-Laurent-de-Cognac est une commune du sud-ouest de la France, située dans le département de la Charente (région Nouvelle-Aquitaine).

Ses habitants sont les aint-Laurentais et Saint-Laurentaises.

Localisation


Saint-Laurent-de-Cognac est une commune de l’ouest du département de la Charente limitrophe de la Charente-Maritime, située à 6 km à l’ouest de Cognac et 18 km à l’est de Saintes, sur la rive droite de la Charente.

Saint-Laurent est aussi à 44 km à l’ouest d’Angoulême.

La commune est traversée par la N 141 entre Cognac et Saintes, maillon occidental de la route Centre-Europe Atlantique, et la D 24 dite route basse de Saintes qui longe la Charente vers l’ouest. La D. 44 menant à Louzac-Saint-André dessert le bourg, et la D 83 longe la Charente vers l’est vers Crouin et Cognac. La D 144 au sud franchit le fleuve en direction de Merpins.

La gare la plus proche est celle de Cognac, desservie par des TER à destination d’Angoulême, Saintes et Royan avec correspondance à Angoulême pour Paris, Bordeaux, Poitiers et Limoges, et à Saintes pour La Rochelle et Niort.

Hameaux et lieux-dits


Hormis le bourg de Saint-Laurent, la commune comprend Jarnouzeau, hameau important situé au sud de la commune sur la route de Crouin.

Hameaux de Saint-Laurent de Cognac
Hameaux de Saint-Laurent de Cognac
LES HAMEAUX DE SAINT-LAURENT DE COGNAC
Beaulieu
Bois Joli
Bois Menu
Bourgnouveau
Chez Chaussat
Chez Roulin
Douzillet
Jarnouzeau
L’Ecart
La Borderie
La Boujetterie
La Chaume
La Foye
La Gîte
La Petite Borderie
La Pommeraie
Le Buisson
Le Calumet
Le Gombeau
Le Léonard
Le Moulin de Saint-Laurent
Le Petit Village
Le Rocher
Le Treuil
Les Fossés
Les Moineaux
Mateboeuf
Varenceau

Histoire


L’occupation protohistorique y est attestée par un fossé circulaire entre le moulin de Saint-Laurent et le hameau l’Écart et un fossé carré de 20 mètres de côté au nord-ouest de Chez Chaussat.

Un site de poterie et de tegulae a été prospecté près de Jarnouzeau et divers vases de céramique sigillée provenant de Jarnouzeau, sont exposés au musée de Cognac.

Au XIe siècle la paroisse dépendait de l’abbaye bénédictine Saint-Léger d’Ébreuil. C’est le chevalier Paluel qui l’a offerte en 1072 à l’abbaye d’Ébreuil qui la donna alors à son prieuré Saint-Léger de Cognac. Elle est ensuite la propriété de l’abbaye de la Chaise-Dieu qui y fonde un prieuré appartenant à l’ordre de Saint-Benoît.

Ensuite, la cure de Saint-Laurent, alors nommée Saint-Laurent-des-Combes, relevait de l’archevêché de Saintes mais Jarnouzeau de l’abbaye de Fontdouce.

Au XVIe siècle, le bourg de saint-Laurent appartenait à la famille de Lestang, puis au XVIIIe siècle, à la famille David de Saint-Marsault, ensuite aux de La Cassaigne, et enfin, aux Caminade de Chatenet.

Le 7 mars 1787 les représentants de Saint-Laurent à l’assemblée préliminaire des États généraux qui se tient à la salle capitulaire des Récollets de Cognac sont P. Poirrier de la Pommeray et le sieur Bertrand de Fontmarais.

En 1793, Pierre Poirier de Villevert, maire de Saint-Laurent, crie « vive le roi » à Cognac. Il est appréhendé est guillotiné ainsi que son épouse Marie de Lauradour, le 16 juillet 1794. Ils habitaient le logis de la Pommeraie daté de 1775.

Lieux et monuments


Patrimoine religieux

  • L’église Saint-Laurent (Plan).
    Eglise de Saint-Laurent-de-Cognac (12 septembre 2016)
    Eglise de Saint-Laurent-de-Cognac (12 septembre 2016)

    L’église paroissiale Saint-Laurent est une église romane dont le portail en plein cintre, à trois larges voussures ornées d’enroulements à feuillages, qui retombent sur des colonnes à chapiteaux romains.

    Fondée au XIe siècle, l’église Saint-Laurent dépend, à partir de 1072, de l’abbaye bénédictine d’Ebreuil dans l’Allier, avant d’être confiée aux religieux de Saint-Léger de Cognac.

    La nef et le choeur datent du XIIe siècle et une chapelle est ajoutée au XVe siècle. L’ensemble de l’édifice est fortement remanié entre 1840 et 1848, puis entre 1895 et 1898. Elle a été restaurée en 2008.

    La façade carrée, ou façade-écran, marque une forme de façade romane très répandue au XIe et XIIe siècles dans le sud-ouest de la France. Sur L’un des chapiteaux du portail, est visible une représentation de la faute originelle d’Adam et Eve. A droite du portail, comme pour l’église Saint-Martin à Louzac, de nombreux graffiti sont gravés dans la pierre marquant ainsi le passage de personnes itinérantes : pèlerins, compagnons…

    L’église abrite également une statue en bois peinte de Saint-Laurent tenant le gril ayant servi à son martyr, en 258, à Rome. Cette statue, datée du XVIIe siècle, est classée au titre des objets mobiliers en 1972.

    Deux croix de chemin et une croix de cimetière datées du XIXe siècle.

  • La croix rue des Borderies – rue de Louzac (Plan).

    Croix rue des Borderies - rue de Louzac (5 juin 2017)
    Croix rue des Borderies – rue de Louzac (5 juin 2017)

Patrimoine civil

  • La mairie (Plan).
    Mairie (4 juin 2017)
    Mairie (4 juin 2017)
    Heures d’ouverture de la mairie
    Lundi 14h00 à 18h00
    Mardi 9h00 à 11h00
    Mercredi 14h00 à 18h00
    Jeudi 9h00 à 11h00
    Vendredi 14h00 à 18h00
    Site Web :
  • Le monument aux morts (Plan) a été construit en 1921 par Jean Cocuaud.

    Le monument aux morts (4 juin 2017)
    Le monument aux morts (4 juin 2017)
  • Le lavoir public (Plan).

    Au cœur du village la mairie dessinée par l’architecte Antoine de Goumet et construite en 1853 par F. Mallet (entrepreneur de son état) domine l’église Saint-Laurent qui surplombe le lavoir public alimenté par la fontaine de Saint-Laurent. Cette fontaine suffisait pour entraîner un moulin. Le lavoir a été conçu par l’architecte Péraud et construit en 1879 par Jean Cocuaud et Touchard respectivement maçon et charpentier.

    Lavoir de Saint-Laurent-de-Cognac (12 septembre 2016)
    Lavoir de Saint-Laurent-de-Cognac (12 septembre 2016)

    Descendre la  » Rue de la Fontaine « , puis celle de l’église. Magnifique lavoir couvert d’une toiture à deux pans, tuiles plates, soutenue par dix piliers. Très long bassin bordé de deux margelles inclinées en pierre. Le fond est dallé de pierres. Alimenté par une immense fontaine à fort débit. Donne naissance à un ruisseau.

  • Le vieux puits à Jarnouzeau (Plan).

    Vieux Puits (3 septembre 2016)
    Vieux Puits (3 septembre 2016)
  • Le puits Caruelle (Plan).

    Fontaine Caruelle (8 juin 2017)
    Fontaine Caruelle (8 juin 2017)
  • Moulins, maisons, fermes, forment un très riche petit patrimoine rural. La base Mérimée répertorie 21 fermes et maisons qui ont été étudiées. Le logis de Douzillet (Plan) remarquable par sa porte cochère et son pigeonnier appartenait à Daniel Broussard de Font Marais et daterait du XVIIe siècle, comme la ferme du Gombeau, avec son cadran solaire et celle de la Boujetterie (Plan) (remaniée au XIXe siècle). Le logis de Bois-Menu (Plan) et celui de la Pommeraie (Plan) datent vraisemblablement du XVIIIe siècle et celui de chez Chaussat (Plan) avec sa terrasse encadrée de deux pigeonniers carrés à toit d’ardoise du tout début du XIXe siècle.

    Logis Douzillet (4 juin 2017)
    Logis Douzillet (4 juin 2017)
    Ferme de la Boujetterie (8 juin 2017)
    Ferme de la Boujetterie (8 juin 2017)
    Logis de Chez Chaussat (4 juin 2017)
    Logis de Chez Chaussat (4 juin 2017)

    Logis de Bois-Menu (4 juin 2017)
    Logis de Bois-Menu (4 juin 2017)
Saint-Laurent de Cognac - La Pommeraie (11 janvier 2018)
Saint-Laurent de Cognac – La Pommeraie (11 janvier 2018)
  • Bourg-Nouveau (Plan).
    La maison est ancienne et a été remaniée au XIXe siècle. Ses bâtiments d’exploitation sont disposés autour d’une cour quadrangulaire. Au XVIIe siècle, une famille de notables cognaçais, les Forest, dont la généalogie remonte au XVe siècle, possède Bourg-Nouveau. Par acte du 17 juillet 1676, un Forest achète Château Brûlé, maison en terres, à trois cents mètres au nord, à Samuel Lagarie, ministre de la Religion Prétendue Réformée à Cognac dans les années 1630/1650, et à sa femme Sarah Drouet. Au XVIIIe siècle, Bourg-Nouveau passe à la famille Caminade de Châtenet par mariage. Les descendants en sont toujours les propriétaires.

    Saint-Laurent de Cognac - Bourg-Nouveau (11 janvier 2018)
    Saint-Laurent de Cognac – Bourg-Nouveau (11 janvier 2018)
  • Du moulin de Saint-Laurent (Plan) qui figure sur la carte de Cassini et sur le cadastre de 1817, il ne reste que des vestiges datant des XIVe et XVe siècles sur l’ancien tracé du cours d’eau qui depuis a été détourné. Il aurait fonctionné jusqu’en 1900. Un logis du XVIIIe siècle et un autre du XIXe siècle y sont accolés.

    Le moulin de Saint-Laurent (4 juin 2017)
    Le moulin de Saint-Laurent (4 juin 2017)
  • La ferme du Gombeau (Plan).

    Ferme du Gombeau (22 juin 2017)
    Ferme du Gombeau (22 juin 2017)
  • Le porche de La Gîte (Plan).

    Le porche de La Gîte (8 juin 2017)
    Le porche de La Gîte (8 juin 2017)

Notes et références


Le livre ‘Châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente’
L’Eglise Saint-Laurent
Le Lavoir
Wikipedia Saint-Laurent-de-Cognac

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s