Houlette

Houlette est une commune du Sud-Ouest de la France située dans le département de la Charente (région Nouvelle-Aquitaine).

Ses habitants sont les Houlettois et les Houlettoises.

Localisation


La commune d’Houlette est située dans l’ouest du département de la Charente, dans le Pays-bas et en limite de la Charente-Maritime. Le bourg est à 9 km au nord de Jarnac et 31 km à l’ouest d’Angoulême.

Houlette est aussi à 11 km au nord-est de Cognac et 12 km à l’ouest de Rouillac.

L’ancienne voie romaine de Saintes à Lyon traverse toute la commune, de l’ouest à l’est, couverte par la D 188 et la D 55. Cette dernière la relie à Sigogne au sud-est et à la D 736 entre Jarnac et Rouillac, et à l’ouest à Cognac par Sainte-Sévère et la D.24.

Hameaux et lieux-dits


Le centre de population le plus important de la commune est le gros hameau du Cluzeau, situé à environ un kilomètre au sud du bourg.

Le hameau du Peyrat est situé près de l’ancienne voie romaine.

Hameaux de Houlette
Hameaux de Houlette
LES HAMEAUX DE HOULETTE
La Fosse
La Grille
Le Cluzeau
Le Moulin de l’Étang
Les Peyrat
Les Brillaux
Les Forèzes
Les Joncs

Histoire


Un fossé circulaire protohistorique repéré au lieu-dit les Érables signe l’ancienneté de l’occupation.

La voie romaine Saintes-Limoges passe au Peyrat et de très nombreux signes d’une occupation au Haut-Empire ont été retrouvés, ainsi qu’une nécropole du IVe siècle ou du début du Ve siècle.

Un site est aussi au Cluzeau (peut-être les vestiges d’une villa).

Dans le premier quart du XIXe siècle, un des principaux propriétaires du Cluzeau était Jean-Pierre Briand, issu d’une vieille famille angoumoisine qui avait fourni à la France quelques hommes remarquables, notamment au XVIIe siècle. Originaire de Marcillac-Lanville, cette famille donna à cette principauté de nombreux juges et procureurs. Un de ses membres, Pierre Briand, écuyer, seigneur de la Chaussée, fut maire d’Angoulême en 1652.

Les registres de l’état civil remontent à 1669.

L’église dépend d’abord de l’abbaye Saint-Cybard d’Angoulême. Elle est donnée à l’abbaye de Bourgueil, puis en 1589 au prieuré Notre-Dame-de-Beaulieu d’Angoulême et enfin, en 1680, à l’abbaye Saint-Ausone d’Angoulême.

Le comte de Jarnac était le seigneur haut-justicier et la dîme était en totalité perçue par le curé d’Houlette.

Lieux et monuments


Patrimoine religieux

 
  • L’église paroissiale Saint-Martin (Plan) date du XIIe siècle. C’était une vicairie perpétuelle du diocèse de Saintes qui dépendait de l’abbaye de Saint-Cybard; elle passe ensuite à l’abbaye de Bourgueil, puis, en 1589, au prieuré Notre-Dame-de-Beaulieu d’Angoulême. L’église, de forme simple, a eu beaucoup à souffrir des protestants. Remaniée vers 1728, en 1867 sa nef est réduite de longueur et le portail remonté. En 1881, elle est l’objet de nouvelles réparations. Son toit à longs pans est couvert de tuiles. Il existe un escalier en équerre.
    Eglise (12 juin 2017)
    Eglise (12 juin 2017)
    Eglise (12 juin 2017)
    Eglise (12 juin 2017)

    Église romane, St Martin de Houlette du XIe siècle (vers 1060) repose sur les vestiges d’un « Temple de Junon ». Le passage de St Martin, évangélisateur à la fin du IVe siècle annonce le christianisme. Elle fut incendiée lors des guerres de religion (1562 – 1598). Réduite dans sa longueur, le campanile était au milieu. A l’intérieur, un arc à double ressaut en plein cintre repose sur les colonnes à chapiteaux galbés. A l’extérieur, elle possède un pignon ajouré d’une baie campanile. Le choeur est éclairé par trois fenêtres romanes dans le chevet. Au pied de la nef, côté Sud, « le banc des pauvres » reste une énigme. Selon Marcel A . (fidèle mémoire de Houlette), l’église servait d’asile de nuit, où, dans ce lieu sacré, il était interdit de tirer l’épée. La voûte s’est effondrée et a été reconstruite plus basse. Extérieurement, sur le chevet plat, onze modillons furent abaissés. Les salamandres symbolisent le « Pays Bas », figures humaines aux reliefs d’expiation, tête animal, mi-homme à l’extrémité.

    Admirez la finesse des frises, des anges sur l’entablement. La cloche Marie Ménard sonne depuis le 25 avril 1663. La niche du contrefort abritait la « lanterne des Morts ». Le cimetière, a deux entrées, sert aux protestants et aux catholiques.

    Des détails complets sont exposés à l’intérieur de l’église.

     

    L’AUTEL de l’église Saint-Martin de Houlette

    Houlette - L'autel de la chapelle de Montour à Nercillac (20 août 2018)
    Houlette – L’autel de la chapelle de Montour à Nercillac (20 août 2018)
    Nercillac - L'ancienne chapelle de Montour (20 août 2018)
    Nercillac – L’ancienne chapelle de Montour (20 août 2018)

    L’autel de l’église de Houlette est celui qui était dans la chapelle de Montour (commune de Nercillac).

    Cette chapelle dédiée à notre-dame de pitié ou notre-dame des sept douleurs, maintenant détruite, faisait partie du prieuré notre-dame de Montour fondé au XIe siècle par les seigneurs de Cognac. Il était placé sous la règle de l’ordre de Cluny. La fin du XVIe siècle.

    Les prieurs de Montour ont des noms connus dans notre région : plusieurs sont de la famille de l’Estang (de Rulle à Sigogne) dont le blason figurait sur la clé de voûte, plusieurs sont de la famille des Chabot et Rohan-Chabot (comte de Jarnac).

    Le prieuré fut vendu en 1791 comme bien national à un propriétaire privé.

    En 1975, le curé de Houlette, l’abbé Germanaud, découvrit une pierre d’autel ayant appartenu à la chapelle de Montour de la commune de Nercillac. La famille qui la détenait lui en fit don et c’est cette pierre qui est devenue l’autel de l’église de Houlette.

    Seul de cette chapelle reste à ce jour l’autel.

     

    L’entrée catholique du cimetière (Plan)

    On remarque l’inscription au-dessus de la porte d’entrée : ‘Ici on est égaux‘.

    Houlette - Entrée catholique du cimetière (20 août 2018)
    Houlette – Entrée catholique du cimetière (20 août 2018)
     

    L’entrée protestante du cimetière (Plan)

    Une seule tombe existe au cimetière.

    Houlette - Entrée protestante du cimetière (20 août 2018)
    Houlette – Entrée protestante du cimetière (20 août 2018)

Patrimoine civil

  • La mairie (Plan).
    Mairie (12 juin 2017)
    Mairie (12 juin 2017)
    Heures d’ouverture de la mairie
    Mardi 8h30 à 12h00
    Jeudi 8h30 à 12h00
    Samedi 8h30 à 12h00
    Site Web :
 
  • Le monument aux morts (Plan).

    Le monument aux morts (12 juin 2017)
    Le monument aux morts (12 juin 2017)
  • Il reste encore trois moulins : le moulin de l’Étang (Plan), le moulin de la Fosse (Plan) et le moulin de la Grille (Plan) sur des affluents de la Soloire.

La plupart des fermes sont des XVIIIe et XIXe siècles.

  • Le lavoir Tidet (Plan) a été restauré et un espace aire de jeux et de pique-nique a été aménagé à côté.
    Lavoir Le Tidet (12 juin 2017)
    Lavoir Le Tidet (12 juin 2017)

    Bassin allongé, deux margelles cimentées et inclinées, allée pavée de chaque côté. La toiture a quatre pans, des tuiles rondes, une charpente neuve soutenue par huit piliers en bois. Le bassin est alimenté par le Tidet (ou Thidet) dont un bras le contourne.

  • Une maison à balet daté ‘1831’ (Plan).

    Maison à balet (12 juin 2017)
    Maison à balet (12 juin 2017)
  • Le pressoir à côté de l’église (Plan).

    Pressoir à côté de l'église (12 juin 2017)
    Pressoir à côté de l’église (12 juin 2017)

Notes et références


Wikipédia Houlette

2 réflexions sur « Houlette »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s