Rue Marguerite de Navarre

A VOIR
dans cette rue

Histoire : Marguerite d’Angoulême, reine de Navarre, sœur de François Ier (1492 – 1549).

Née à Angoulême, elle a passé sa petite enfance au château de Cognac où elle revint à plusieurs reprises.

Mariée une première fois au duc d’Alençon, elle épouse en secondes noces le roi de Navarre, Henri d’Albret.

Très intelligente et très cultivée (elle connaissait le latin, le grec, l’allemand, l’italien et l’espagnol), elle possédait aussi une grande sensibilité et une grande finesse. Comme son frère, elle encouragea les lettres et les arts. C’est elle qui fit la fortune de l’humaniste Amyot. En maintes circonstances, elle manifesta sa sympathie pour la Réforme. Elle eut comme secrétaire Clément Marot, favorisa les novateurs religieux comme Lefèvre d’Étaples, accueillit dans ses domaines de Pau, de Nérac, ceux qui étaient poursuivis par la Sorbonne ou même par l’autorité royale, et en particulier Calvin.

Marguerite a composé elle-même une œuvre littéraire. En 1531, elle publie Le miroir de l’âme pécheresse, un écrit mystique, versé par la Sorbonne au dossier de la Réforme. En 1547, elle réunit des vers sous le titre Les marguerites de la Marguerite des Princesses : l’amour de Dieu, ou du roi son frère, ou des joies terrestres, lui inspire parfois des élans purs et émouvantes, qui lui assurent une place parmi nos poètes lyriques. Elle a laissé en outre une intéressante correspondance. Mais ce sont surtout ses contes qui survivent. Imitant le Décaméron de Boccace, elle écrit L’heptaméron qui réunit soixante-douze nouvelles.

Le talent de Marguerite illustre, dans sa diversité, son époque curieuse et ardente. Gaieté gauloise des ancêtres et raffinement des modèles italiens, ferveur humaniste de la Renaissance et ferveur mystique de la Réforme se retrouvent en Marguerite de Navarre.

Elle meurt en 1549.

En 1895, la rue Marguerite-de-Navarre a été prolongée jusqu’au boulevard Châtenay, à travers la propriété de M. de Saint-Martin et le clos et bois du parc. M. de Saint-Martin a offert en outre un somme de 2 000 F.

Référence : Livre ‘Les rues de Cognac’ tome 1 page 136

MAISON (N° 14)

PLAN

Histoire


Maison portant, en façade, l’inscription : O. Rodier 1899 ; Rodier était entrepreneur de travaux publics, rue du nord.

Adresse : 14, Rue Marguerite de Navarre

Haut de page


CAMUS

PLAN

Camus - 5
Camus – 5

La Famille Camus est à la tête de la Maison de Cognac du même nom depuis cinq générations. En 1863, Jean-Baptiste Camus crée un consortium de vignerons pour offrir un Cognac de grande qualité sous la dénomination ‘La Grande Marque ‘.

Aujourd’hui, Cyril Camus représente la cinquième génération et dirige la Maison Camus à Cognac (France), qui commercialise ses produits dans le monde entier et via un réseau de distribution étendu dans les aéroports et à bord de nombreux vols.

Cinq générations


Jean-Baptiste Camus


Jean-Baptiste Camus (1835-1901) débute en tant que vigneron indépendant, distillant et vendant son Cognac aux maisons de Cognac préexistantes. En 1863, il décide de créer un consortium de vignerons dans une optique d’excellence mais également de contrôle des approvisionnements et de la production. Ce regroupement, intitulé « La Grande Marque », commercialise ses produits sous cette même dénomination. Dès cette époque, les produits sont exportés, en premier lieu outre-manche. Par la suite, afin de contrôler le processus d’élaboration de la vigne jusqu’au verre, Jean Baptiste achète les parts de ses associés et rebaptise l’entreprise « Camus La Grande Marque ».

Edmond et Gaston Camus


Edmond (1859-1933), le fils aîné de Jean-Baptiste, entre dans la société en 1894 en tant que Maître de Chai, travaillant avec son père. Sous sa direction, Camus gagne en reconnaissance au regard de la qualité et se développe sur le marché français. C’est également sous son influence que la Maison devient une des premières à commercialiser ses produits dans des bouteilles étiquetées et non dans des fûts, renforçant encore un peu plus l’image de marque et son engagement pour la qualité.
Gaston (1865-1945), son frère Cadet, rejoint la société en 1896 et se concentre sur les marchés export. Il développe notamment l’activité en Russie et fait de la Maison le fournisseur officiel de la Cour du dernier Tsar.

Michel Camus


Michel Camus (1911-1985) n’a que 21 ans lorsqu’il intègre la société en 1932. Il poursuit le travail de ses prédécesseurs en renforçant les liens avec la Russie, signant notamment un contrat exclusif d’import-export de spiritueux en 1959 avec l’URSS.

Véritable pionnier, c’est dès le début des années 1960 qu’il s’intéresse au marché hors taxe engageant un partenariat avec le groupe américain DFS Galleria. Il crée de nouvelles gammes de produits destinées aux voyageurs telles que des livres en porcelaine de Limoges ou des carafes en cristal Baccarat. Il est également le premier à utiliser une bouteille satinée pour la promotion de la qualité supérieure Napoléon.

Jean-Paul Camus


Il rejoint la société en tant que maître de chai afin d’y aider son père. Jean-Paul Camus achète de nouveaux vignobles, des distilleries et de nouveaux chais de vieillissement, principalement en Borderies, le berceau géographique de la famille Camus. Il poursuit également la politique commerciale sur le marché hors taxe de son père, développant les ventes dans les aéroports et auprès des compagnies aériennes dans la Région Asie-Pacifique. Camus Napoléon connait un grand succès au cours des années 1980 notamment grâce au contrat d’exclusivité avec Chuck Feeney pour DFS Galleria et à l’excellente notoriété dont il bénéficie au Japon.

Cyril Camus


Cyril Camus, né en 1971, obtient un diplôme d’affaires aux États Unis avant de rejoindre en 1994 le Groupe Camus, en tant que Directeur des Relations Commerciales du bureau de représentation de Pékin (Chine). De retour à Cognac en 1998, il devient Directeur Marketing et supervise la création de nombreux nouveaux produits pour le marché hors taxe. Il y développe ainsi le Cognac XO Borderies, assemblage d’eaux de vie issues exclusivement des vignobles familiaux ainsi que d’autres Cognacs mono cru sous la gamme Ile de Ré Fine Island. Après avoir pris la tête de la compagnie en 2004, Cyril Camus est à l’origine de la gamme Camus Élégance.

Camus - 1
Camus – 1

Historique

  • 1863 – Création de la société
  • 1910 – Camus devient le Cognac officiel à la cour du dernier Tsar de Russie
  • 1960 – Entrée sur le marché hors taxe
  • 1971 – Ouverture du premier bureau de représentation à Hong-Kong
  • 1991 – Expansion des vignobles dans l’aire de production Borderies
  • 2000 – Premier lancement de Camus XO Borderies, le produit phare de la société
  • 2007 – Fondation de la filiale Chinoise Yuanliu, 2008 – Activation de CIL US, la filiale américaine et ouverture du bureau de représentation au Vietnam
  • 2009 – Ouverture du premier Lounge Maison Camus à Pékin

Site Web


http://www.camus.fr/fr/

 Adresse : 29 Rue Marguerite de Navarre

Haut de page


DISTILLERIE D’EAU-DE-VIE DE COGNAC DE LA PARTICIPATION CHARENTAISE, puis LA GRANDE MARQUE, puis CAMUS FRERES, ACTUELLEMENT CAMUS

PLAN

Distillerie d'eau-de-vie de cognac de la Participation charentaise, puis la Grande Marque, puis Camus frères, actuellement Camus (3 septembre 2015)
Distillerie d’eau-de-vie de cognac de la Participation charentaise, puis la Grande Marque, puis Camus frères, actuellement Camus (3 septembre 2015)

Histoire


Construction des bâtiments en 1871 pour la Participation charentaise, association de quatre grands viticulteurs, dont J.-B. Camus. Parties constituantes existantes en 1882 : buanderie, écurie, cuisine de sirops, atelier de fabrication et à marquer, tonnellerie, distillerie, hangar, chais et comptoir. En 1877, transformation en société anonyme au capital de 3, 6 MF, dont M. Jouannet est l’administrateur délégué et qui prend le nom de Camus frères en 1901.En 1986, avec un effectif de 250 personnes, elle est la quatrième maison de négoce de cognac.

 Adresse : 33 rue Marguerite de Navarre


MAISON (N° 68)

PLAN

Maison, 68 rue Marguerite de Navarre (20 juillet 2015)
Maison, 68 rue Marguerite de Navarre (20 juillet 2015)

Epoque : 1er quart 20e siècle.

Adresse : 68, Rue Marguerite de Navarre

Haut de page


MAISON (N° 80)

PLAN

Maison, 80 rue Marguerite de Navarre (20 juillet 2015)
Maison, 80 rue Marguerite de Navarre (20 juillet 2015)

Histoire


Maison construite en 1913 par Pierre Champeaux, entrepreneur en bâtiment rue Lazare Carnot.

Adresse : 80, Rue Marguerite de Navarre

Haut de page


MAISON (N° 84)

PLAN

Maison, 84 rue Marguerite de Navarre (20 juillet 2015)
Maison, 84 rue Marguerite de Navarre (20 juillet 2015)

Epoque : 1er quart 20e siècle.

Adresse : 84, Rue Marguerite de Navarre

Haut de page


Notes et références


http://www.culture.gouv.fr
http://fr.wikipedia.org/wiki/Camus_(cognac)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s