Rue Jean Bart

A VOIR
dans cette rue

Histoire : Jean Bart (20 octobre 1650 – 27 avril 1702) naquit à Dunkerque. Il était fils et petit-fils de corsaire. A la mort de sont père il sa fait mousse en Hollande et sert sous les ordres de l’amiral Ruyter où il se fait remarquer par son activité et son courage.

Lorsque la France entre en guerre contre la Hollande, il revient à Dunkerque pour servir son pays. A 23 ans, il court pour la France sous lettres de marques; commence alors une carrière extraordinaire de prises et d’abordages.

Louis XIV informé de ses exploits le récompense et le nomme lieutenant de la marine royale en 1683; il se l’attache ensuite en lui donnant le commandement d’une frégate. Fait prisonnier avec Forbin par les Anglais en 1689, tous deux s’évadent de la prison de Plymouth et rejoignent les côtes de Bretagne sur uns simple barque; le roi le nomme capitaine et l’invite à Versailles.

Avec Tourville, Jean Bart met en fuite la flotte anglo-hollandaise au large de l’île de Wight en lui infligeant de lourdes pertes, puis il rentre à Dunkerque où il force le blocus du port à plusieurs reprise.

En 1694, lorsque la disette menace la France, il attaque les escorteurs des convois céréaliers et ramène à Dunkerque les navires marchands; après sa victoire au Texel, Louis XIV lui confère des lettres de noblesse et fait frapper une médaille commémorative; il le nomme chef d’escadre en 1697.

En 1702, alors que, sur les ordres du roi, Jean Bart s’active pour armer l’escadre qui se trouve à Dunkerque, il tombe malade et meurt d’une pleurésie le 27 avril.

En 1888, la rue Jean-Bart à fortes déclivités, impraticable aux attelages, et comportant des passages sous-terrains, appartenait à un seul riverain, M. Daniaud. Elle fut à cette époque incorporée dans le nouveau plan de la ville et subordonnée à une rectification d’alignement.

Référence : Livre ‘Les rues de Cognac’ tome 1 page 28

DISTILLERIE D’EAU-DE-VIE DE COGNAC P. LAUGERAT et CIE, ACTUELLEMENT JAS. HENNESSY et CIE (N° 21)

Histoire


Distillerie construite en 1885, pour le négociant Paul Laugerat, sur l’emplacement du magasin de bois Rousseau, acheté pour 25000 F. En 1893, construction d’un chai et d’une maison. Distillerie achetée en 1936 par Hennessy, puis détruite en gardant les chais.En 1885, il y avait un générateur à vapeur, une chaudière de 8 hl et une de 4 hl.

 Adresse : 21, rue Jean Bart

Haut de page


CHAIS DE RESERVE ET DE VIEILLISSEMENT JEAN BART (N° 22)

Chais de réserve et de vieillissement Jean Bart (21 août 2015)
Chais de réserve et de vieillissement Jean Bart (21 août 2015)

Histoire


Chais de réserve et de vieillissement composés de six corps de bâtiments identiques construits au 4e quart du 19e siècle pour la maison Hennessy.

 Adresse : 22 rue Jean Bart

Notes et références

http://www.culture.gouv.fr

Haut de page

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s