Place Edouard Martell

A VOIR
dans cette rue

Histoire : (ancienne place Saint-Martin)

M. Édouard Martell (1834 – 1920).

Négociant en eaux-de-vie.

Membre de l’Assemblée nationale en 1871.

Député-conseiller général du canton de Cognac.

Président de la Chambre de commerce.

Maire de Cherves, sénateur de la Charente.

L’action philanthropique de M. Édouard Martell s’est affirmée d’un façon touchante et ses libertés ont atteint des sommes très importantes.

Il était le président actif ou honoraire de nombreuses sociétés. En 1900, il fonda l’orphelinat Martell, transformé plus tard en hospice.

Il fit encore par testament des dons à l’hôpital-hospice, à l’orphelinat, au bureau de bienfaisances et par la suite Mme Édouard Martell poursuivit ces gestes généreux. On se souvient qu’en 1921 elle avait, par le don d’un titre de rente perpétuel, créé un prix Martell pour l’achat de livres, en faveur des élèves du collège.

Le 26 août 1920, le maire Joseph Pataa propose en témoignage de vive reconnaissance, que le nom de place Édouard-Martell soit donné à la place Saint-Martin. Le conseil accepte à l’unanimité.

En 1922, un buste de lui, dû au ciseau de sculpteur Verlet, est placé dans la cour de l’hôpital-hospice.

En 1930, un monument à la mémoire de M. Édouard Martell est érigé dans le square de la sous-préfecture. Il est dû au sculpteur Émile Peyronnet et porte un médaillon à son effigie.

Référence : Livre ‘Les rues de Cognac’ tome 1 page 124

MARTELL

PLAN

Martell est l’une des plus anciennes maisons de cognac Fondée en 1715 par Jean Martell (1694-1753), elle fait partie de la filiale Martell Mumm Perrier-Jouët du groupe de vins et spiritueux français Pernod-Ricard.

Histoire


En 1715, Jean Martell, jeune négociant originaire de Jersey, crée sa propre affaire de négoce à Cognac, sur les berges de Charente, et fonde ainsi une des toutes premières maisons de cognac. Après sa mort en 1753, sa veuve puis ses deux fils et son petit-fils perpétuent cet héritage et développent l’activité à l’export jusqu’à faire de Martell le numéro un en Angleterre en 1814.

En 1831, Martell crée son premier cognac « VSOP» (Very Supérieur Old Pale) et continue son essor international. Sa renommée s’étend dans le monde, avec les premières exportations dans la deuxième moitié du XIXe siècle vers le Japon et d’autres marchés asiatiques comme les Indes néerlandaises, l’Indochine, la Malaisie et la Corée.

Cordon Bleu, créé en 1912, est certainement la référence la plus connue de la société.

Martell est servi à bord du Queen Mary en 1936 ou encore du Concorde en 1977.

En 1987, Seagram prend le contrôle du fabricant français pour 1,2 milliard de dollars.

Après le rachat d’une partie des alcools du groupe Seagram en 2001, Martell appartient au groupe de spiritueux français Pernod Ricard.

Dans les années 2000, Martell lance de nouveaux cognacs : « Martell XO » en 2005, « Martell Création Grand Extra » en 2007, dans un flacon créé par l’artiste et designer verrier Serge Mansau. En 2009, Martell lance son cognac signature, L’Or de Jean Martell. En 2011, Martell enrichit sa gamme « ultra-prestige » avec un cognac d’exception « Martell Chanteloup Perspective », un hommage au savoir-faire des maîtres de chai et au domaine de Chanteloup.

Martell rejoint en 2006 le Comité Colbert, association œuvrant au rayonnement international des maisons de luxe françaises.

En 2010, Martell renouvelle son mécénat avec le Château de Versailles, commencé en 2007, en soutenant la restauration de l’antichambre de la Reine. En 2012, Martell Cordon Bleu lancé par Edouard Martell en 1912 à l’hôtel de Paris à Monaco, célèbre son 100e anniversaire dans ce même lieu.

 Adresse : Place Edouard Martell

Site web


http://www.martell.com/en-ww/*

Haut de page


DISTILLERIE D’EAU DE VIE DE COGNAC J. et F. MARTELL

Histoire


Chais, bureau et mise en bouteilles entièrement reconstruits dans les années 1850, par l’architecte Eugène Demangeat, pour la maison de commerce Martell, fondée en 1715 et installée depuis 1833 rue Gâte-Bourse, dans des bâtiments du début du 19e siècle. Grands travaux à la fin du 19e siècle, avec la construction de la distillerie en 1890, de nouveaux chais et du comptoir en 1906. Construction de la tour de mise en bouteilles en 1928. Vers 1930, on transforme la distillerie en tonnellerie. En 1988, vente de la société au Canadien Seagram.Installation de deux machines à vapeur en 1882. En 1890, la distillerie avait quatre chaudières de 6 hl.Effectif en 1882 : 200 personnes, en 1988 : 778 personnes.Existence d’un fonds d’archives privées.

 Adresse : Place Edouard Martell


Notes et références


http://fr.wikipedia.org/wiki/Martell
http://www.culture.gouv.fr

Haut de page

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s