Place Beaulieu

A VOIR
dans cette rue

Histoire : Ce fut, certes, un « beau-lieu » dans toutes l’ampleur du terme, avant qu’un fatras de constructions ne vienne encombrer ses horizons. Cette place aurait dû présenter le même attrait que son homologue d’Angoulême, si le trop faible relief qui la détachait des prairies de Gare-Bourse et de Saint-Martin, ne l’avait si mal protégée de l’assaut des architectures parasites.

La place Beaulieu, créée au milieu du XVIIIe siècle, dominait en effet le plateau ouest de la ville. Elle était bordée par les remparts ouest issus de la Tour de Lusignan au nord et butant aux pilastres de la porte Saint-Martin, au sud. Elle bénéficiait alors d’un large et calme panorama, se développant jusqu’au castel de Merpins, entre les vignobles du plateau calcaire, au sud, et les prairies de la Charente, au nord.

Au pied de ces remparts, la rue des Fossés-de-Beaulieu d’abord, et plus loin la rue mal famée de Gate-Bourse, rattachaient l’entrée ouest de la ville au premier couvent des Cordeliers.

Depuis, les négoces, les habitations, les commerces et les usines, ont occupé le paysage. Le bâtiment le plus remarquable reste, à l’ouest, le très académique Institut Adeline Désir, qui fut d’abord hôtel particulier, puis pensionnat de jeunes filles, hôpital pendant la guerre, et à nouveau cours d’enseignement primaire et secondaire.

La place Beaulieu n’est plus, depuis 1828, qu’une esplanade heureusement plantée, sous laquelle cheminent les restes d’un vieux rempart du XIIIe siècle.

Référence : Livre ‘Les rues de Cognac’ tome 1 page 32

HÔTEL, CIO (N° 28)

PLAN

Hôtel construit vers 1860 sur l’emplacement d’autres édifices ; fut vendu à la ville en 1938 pour y établir un internat de jeunes filles ; est actuellement une école primaire ; adjonction de bâtiments avant 1975.

 Adresse : 28, place Beaulieu

Haut de page


HÔTEL, ÉCOLE SAINT-JOSEPH (N° 29)

PLAN

Hôtel vraisemblablement construit vers 1860 ; devient le pensionnat de jeunes filles de mademoiselle maire de 1889 à 1907, construction de la chapelle vers 1900 ; vendu en 1907 au cours Adeline désir dont la maison mère est à Paris, rue Jacob, il devient alors l’institut normal Sainte-Marie ; repris en 1952 par les soeurs de la providence, il est actuellement collège secondaire mixte (Saint-Joseph), adjonction de bâtiments préfabriqués dans le 4e quart du 20e siècle.

 Adresse : 29, place Beaulieu

Notes et références


http://www.culture.gouv.fr

Haut de page

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s