Rue Elisée Mousnier

A VOIR
dans cette rue

Histoire : Né à Cognac le 2 floréal an IV de la république (21 avril 1796), décédé à Cognac le 17 août 1879.

Négociant en eaux-de-vie de cognac.

Apparenté aux familles protestantes des notables cognaçais : Albert, Gautier, Lecoq de Boisbaudran, Robin-Beauregard.

Par testament, M. Élisée Mousnier lègue : – A la commune, le domaine de la Prédasse pour y établir un asile de vieillards, ainsi qu’une somme de 800 000 F. – A des jeunes gens de familles peu aisés, trois titres de rentes relevant en totalité à 8 500 F., ce qui permit de doter deux jeunes filles et de faire des prêts à deux jeunes ouvriers, deux fois par an durant quelques années. – Aux écoles protestantes, deux immeubles et un capital de 5 000 F.

L’asile des vieillards fut construit de 1888 à 1890. Architecte, M. Leroux, de Paris. En conformité de la volonté du testament, il fut dénommé Asile Guy-Gautier-l’Aîné. Le conseil général décida d’ajouter Fondation Élisée-Mousnier.

Un buste de M. Élisée Mousnier, en reconnaissance de sa pensée généreuse et philanthropique, sera placé dans la cour de l’asile. M. Henri Germain, neveu de M. Élisée Mousnier, chargé du projet, choisit le sculpteur Verlet, né à Angoulême, auteur de la statue du Dr. Bouillaud en cette ville.

Le 21 juillet 1886, le conseil décide que la rue que l’on va ouvrir le long de la Prédasse, portera le nom d’Élisée-Mousnier.

Le 10 juin 1892, l’asile des vieillards a été inauguré, en même temps que l’hôtel de ville, le pont de Crouin et le musée municipal. La cérémonie fut présidée par le ministre de la Marine, M. Godefroy Cavaignac. La fête fut grandiose. Retraite aux flambeaux, kermesse et jeux divers dans la jardin de l’hôtel de ville, illumination, feu d’artifice, grande décoration des édifices et des voies publiques, banquet de deux cents couverts dans la salle Camille-Godard.

Référence : Livre ‘Les rues de Cognac tome 1’ page 134

COLLÈGE ÉLISÉE MOUSNIER

PLAN

Histoire


En 1866, la ville achète le Clos-Guédon pour y établir le collège. La construction s’effectue de 1868 à 1871 par les entrepreneurs Victor et Louis Laurent, d’Angoulême, sur des plans de Laisné, architecte à Paris. En 1872, François Gougnon, entrepreneur à Cognac, est chargé de la construction d’un préau et de l’appropriation des servitudes. De 1905 à 1907, travaux par l’entrepreneur Rodier. Des bâtiments préfabriqués sont ajoutés dans le 3e quart du 20e siècle, mais les ailes latérales du bâtiment principal ne seront jamais exécutées.

 Adresse : 26, Rue Elisée Mousnier


HOSPICE dit ASILE GUY-GAUTHIER

Hospice achevé en 1890. Construit par l’architecte Alfred Leroux grâce aux dons d’Elysée-Mousnier, c’est un édifice à ailes symétriques, en brique et pierre. Le corps central comporte un étage carré, alors que les autres parties n’avaient qu’un rez-de-chaussée à l’origine.

Notes et références


http://www.culture.gouv.fr/

Haut de page

rue Éliséee mousnier rue élisée mousnier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s