Louzignac

Louzignac est une commune du Sud-Ouest de la France située dans le département de la Charente-Maritime (région Nouvelle-Aquitaine).

Ses habitants sont appelés les Louzignacais et les Louzignacaises.

Localisation


Louzignac est située sur la route royale de Périgueux à La Rochelle par Angoulême, qui est devenue route nationale 139, puis D.939 vers 1976.

Hameaux et lieux-dits


Hameaux de Louzignac
Hameaux de Louzignac
LES HAMEAUX DE LOUZIGNAC
Chez Cousinot
Chez Debard
Cornefou
La Combe
La Garenne
La Grande Chênaie
La Petite Chênaie
Les Pierrières
Pougemin

Histoire


L’état des paroisses de 1686 nous précise que la paroisse de Louzignac a pour seigneur en partie monsieur de Pons, comporte 46 feux et produit du vin.

Un château, en bordure de Louzignac, appartenait au seigneur de Cornefou, jusqu’en 1725. Il fut démoli en 1850 et il était situé sur le hameau appelé autrefois Cornefol.

Autrefois Cornefol était une seigneurie qui appartint successivement, du XIIe au XVe siècle, aux familles Bouchard, de Saint-Gelais, et de Luxembourg. Le château, vraisemblablement édifié au XVe siècle fut racheté par la famille Sureau de Saint-Jean-d’Angély en 1714. Il menaçait déjà de tomber en ruine et elle ne l’habitait pas.

Au XVIIIe siècle, les derniers vestiges furent détruits, il n’en demeure que les restes de murs épais et le souvenir d’un grand puits. La légende voulait que le seigneur des lieux utilisât un cor pour rameuter au château, en cas de danger, les paysans travaillant dans les champs alentour.

Dans l’aveu et dénombrement rendu par Denis, écuyer, seigneur de Massac, au seigneur de Thors, en 1458, on relève : « une fragnée jouxte le cheneveau qui meheut du seigneur de Cornefol ».

Les porches et les belles maisons en pierre prouvent l’importance et la renommée du vignoble de Louzignac, qui, avec celui de la Pinelle, ont été la raison du choix, sur quatre proposés, du tracé de la ligne CFD Angoulême – Matha, à écartement métrique, desservant Rouillac, Louzignac, Matha, puis allant à Saint-Jean-d’Angély, le 2 février 1895.

En effet, la population viticole, sur un faible kilométrage des villages de Brie, Sonnac, Louzignac, la Pinelle, la Coudre, était supérieure à celle de Beauvais-sur-Matha.

La voie ferrée (longue sur la commune de 3,042 km) a été déclassée par décret du 30 juillet 1951 et vendue à la commune pour 105 000 francs.

Lieux et monuments


Patrimoine religieux

L’église Saint-Martial, de style roman, a été construite aux XIIe et XIIe siècles.

Avant le XIe siècle, elle était en bois.
Au XIe siècle, les murs sont construits en pierre dite des Charentes mais la toiture reste en bois, jusqu’à ce qu’on découvre la taille et l’assemblage des pierres afin de bâtir les voûtes d’ogive. Pour maintenir les murs de 80 cm supportant les trois voûtes, on construit des contreforts.

À l’époque de la guerre de Cent Ans (entre 1337 et 1453), au moment des invasions venant du nord et de l’est, on fortifie en les surélevant, tous les murs et la tour de guet : ce qui en plus offrait un refuge pour les villageois entre les voûtes et la toiture : on y accède par un escalier à vis aux 39 marches usées.

Le cimetière se trouvait près de l’église jusqu’en 1883.

Patrimoine civil

Près d’une vingtaine de beaux porches centenaires (1811-1849) existent encore, d’autres ont disparu au moment de l’apparition des machines agricoles qu’il fallait faire entrer dans les cours. Louzignac est une des communes qui compte le plus de porches pour la superficie construite.

Plusieurs maisons sont remarquables par divers détails : façade, portes charentaises, passages intérieurs, piliers ronds, courbes d’angle de maison, génoise, style balnéaire, etc.

  • La mairie (plan)
    Heures d’ouverture de la mairie
    Lundi 9h00 à 12h00
    Jeudi 9h00 à 12h00
    Site Web :
  • Le monument aux morts (plan)
  • Ancien lavoir du bourg

Notes et références


Wikipédia Louzignac