Pont de Châtenay

A VOIR
dans cette rue

Histoire : En 1856, l’administration des Ponts et Chaussée estima qu’une liaison directe partant des routes de Barbezieux et d’Angoulême, permettrait de de rejoindre plus rapidement la route Saint-Sévère, Houlette-Macqueville, près de l’église Saint-Marmet, dans la commune de Boutiers-St-Trojan.Le tracé de cette future déviation partait de la route de Segonzac, coupait la route d’Angoulême, passait près du nouveau champ-de-foire, longeait le Parc au lieu-dit « L’Atrie », franchissait la Charente et aboutissait à la route de Macqueville.

La construction du pont était prévue à Châtenay.

Il y eut bien entendu des opposants à ce projet qui ne refit surface qu’en 1872. Trois ans plus tard, la municipalité l’adopta et ordonna les expropriations nécessaires à la réalisation. La première pierre du pont fut posée le 14 septembre 1876. Le boulevard et le pont étaient terminés fin 1878 et ouverts à la circulation. Le chemin de fer « Decauville » qui reliait l’usine Garandeau de Cherves avec la gare, passait sur ce pont. Ce chemin de fer à voie étroite avec sa petite loco-tender et ses wagonnets chargés de plâtre était très pittoresque. En fin de parcours, il suivait le boulevard de Paris et pénétrait dans l’enceinte de la gare par un portail situé au boulevard Émile-Zola. (Il circula jusqu’en 1943 puis, pour des raisons de sécurité, le transport du plâtre fut organisé par camions.

Après la guerre 1939-45, le pont donnait des signes inquiétantes d’affaissement. En 1950-51, d’importants travaux de consolidation et de restauration ont été effectués. Pendant cette période, une passerelle en bois permettait seulement la circulation des piétons et des deux-roues.

Les véhicules étaient déviés par le Pont-Neuf, la place Saint-Jacques et la rue de Boutiers, c’est-à-dire par l’ancien itinéraire.

Il existe deux ponts de Châtenay, l’un sur la Charente et l’autre sur le Solençon. L’immeuble contigu au pont était le siège de l’un des onze bureaux d’octroi de la ville. Il porte encore sur un mur l’inscription : Bureau d’octroi.

Référence : Livre ‘Les rues de Cognac tome 2’ page 26

PONT DE CHATENAY

PLAN

 

Histoire


En 1872, la rectification du chemin de grande communication de Barbezieux à Macqueville est projetée et la construction du pont décidée ; les travaux sont exécutés de 1876 à 1878 par les entrepreneurs Chaumont et Bonnamy ; tablier refait en béton dans la 2e moitié du 19e siècle.

 Adresse : Pont de Châtenay, boulevard de Châtenay

Notes et références


http://www.culture.gouv.fr

Haut de page

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s